D’après un communiqué de presse de la Commission européenne le 31 août 2021.

En pleine montée en puissance des campagnes vaccinales en Europe, la Présidente de la Commission Ursula von der Leyen et la Commissaire à la santé et à la sécurité alimentaire Mme Kyriakides ont présenté un état des lieux de la vaccination au sein de l’Union. Elles ont également exposé les actions de l’Union européenne dans la cadre du mécanisme COVAX et la stratégie à long terme de la Commission européenne pour garantir une protection des citoyens européens face à d’éventuels variants de la Covid 19.

Aujourd’hui, l’Union européenne a franchi une étape cruciale, 70 % de la population adulte étant désormais entièrement vaccinée. Au total, plus de 256 millions d’adultes de l’Union ont désormais reçu une vaccination complète. Il y a sept semaines déjà, soit plus tôt que prévu, l’objectif de livraison de la Commission avait été atteint: fournir aux États membres, pour fin juillet, suffisamment de doses de vaccin pour vacciner entièrement 70 % de la population adulte de l’Union.

La Présidente de la Commission européenne, Mme Ursula von der Leyen, a déclaré ce qui suit: «La vaccination complète de 70 % des adultes dans l’Union dès le mois d’août est une grande réussite. La stratégie de l’Union – avancer ensemble – porte ses fruits et place l’Europe à l’avant-garde de la lutte mondiale contre la COVID-19. Mais la pandémie n’est pas terminée. Il nous faut aller plus loin. J’exhorte tous ceux qui le peuvent à se faire vacciner. Et il nous faut également aider le reste du monde à se vacciner. L’Europe continuera de soutenir ses partenaires dans ce but, en particulier les pays à revenu faible et intermédiaire.»

La commissaire à la santé et à la sécurité alimentaire, Mme Stella Kyriakides, a déclaré quant à elle: «Je me réjouis que nous atteignions aujourd’hui notre objectif de vacciner 70 % des adultes de l’Union avant la fin de l’été. Il s’agit d’une réalisation collective de l’Union et de ses États membres qui montre ce qui est possible lorsque nous travaillons de concert, dans la solidarité et en coordination. Les efforts que nous déployons pour accroître encore les vaccinations dans l’ensemble de l’Union se poursuivront sans relâche. Nous continuerons à soutenir en particulier les États membres qui rencontrent encore des difficultés. Nous devons combler l’écart d’immunité et fermer la porte aux nouveaux variants, et pour ce faire, les vaccinations doivent remporter la course contre les variants.»

Coopération et solidarité mondiales

La vaccination rapide et complète de toutes les populations ciblées — en Europe et dans le monde — est essentielle pour maîtriser les effets de la pandémie. L’Union a joué un rôle moteur dans la riposte multilatérale. Elle a exporté environ la moitié des vaccins produits en Europe vers d’autres pays du monde, autant qu’elle en a livré pour ses citoyens. L’Équipe Europe a contribué à hauteur de près de 3 milliards d’euros au mécanisme COVAX afin de garantir l’approvisionnement d’au moins 1,8 milliard de doses en faveur de 92 pays à faible revenu et à revenu intermédiaire de la tranche inférieure. À ce jour, plus de 200 millions de doses ont été fournies par COVAX à 138 pays.

De plus, l’Équipe Europe a l’intention de partager au moins 200 millions de doses de vaccins supplémentaires, dont l’approvisionnement est assuré au titre des contrats d’achat anticipé de l’Union, avec les pays à faible revenu et à revenu intermédiaire d’ici la fin de 2021, notamment par l’intermédiaire de COVAX, dans le cadre du partage des efforts de l’Union.

Préparation aux nouveaux variants

Compte tenu de la menace de nouveaux variants, il importe de continuer à garantir la disponibilité d’un nombre suffisant de vaccins, y compris de vaccins adaptés, également dans les années à venir. C’est la raison pour laquelle la Commission a signé, le 20 mai, un nouveau contrat avec BioNTech-Pfizer, qui prévoit la fourniture de 1,8 milliard de doses de vaccins entre la fin de l’année et 2023. Dans le même but, la Commission a également fait exercé l’option de 150 millions de doses prévue dans le deuxième contrat conclu avec Moderna. Les États membres ont la possibilité de revendre des doses ou d’en faire don directement à des pays tiers qui en ont besoin ou par l’intermédiaire du dispositif COVAX, ce qui contribue à un accès global et équitable au vaccin dans le monde entier. D’autres contrats pourront suivre. Ces dispositions constituent une véritable police d’assurance commune de l’Union contre de futures vagues de COVID-19.

Contexte

Un vaccin sûr et efficace constitue le meilleur moyen de vaincre le coronavirus et de retrouver une vie normale. La Commission européenne a œuvré sans relâche pour se procurer des doses de vaccins potentiels qui peuvent être partagés avec tous.

Jusqu’à présent, la Commission européenne s’est procuré jusqu’à 4,6 milliards de doses de vaccins contre la COVID-19 et des négociations sont en cours pour obtenir des doses supplémentaires. La Commission collabore également avec les acteurs du secteur pour renforcer les capacités de fabrication de vaccins.

Dans le même temps, elle a entamé des travaux pour faire face aux nouveaux variants, dans le but de mettre au point et de produire rapidement, à grande échelle, des vaccins efficaces contre ces variants. L’incubateur HERA contribue à riposter à cette menace.

1/09/2021