D’après un communiqué de presse de la Commission européenne le 4 mars 2022.

La Commission continue d’œuvrer à tous les niveaux pour acheminer une aide humanitaire et des moyens de protection civile en Ukraine et dans les pays voisins. Face à des besoins qui augmentent de manière exponentielle, une aide supplémentaire sera déployée en Ukraine grâce aux réserves médicales rescEU basées en Allemagne, en Hongrie et aux Pays-Bas. Le matériel fourni par rescEU comprend des respirateurs, des pompes à perfusion, des moniteurs pour patients, des masques et des blouses, des dispositifs ultrasons et des concentrateurs d’oxygène. En outre, comme annoncé par la présidente von der Leyen, la Commission européenne a mis en place des plateformes logistiques de protection civile en Pologne, et en installe actuellement d’autres en Roumanie et en Slovaquie, afin de distribuer le plus rapidement possible l’aide nécessaire à l’Ukraine. Ces plateformes contribueront à acheminer l’aide fournie par les 27 États membres via le mécanisme de protection civile de l’UE.

L’UE continue également de soutenir les pays voisins qui ont déjà accueilli plus d’un million de personnes déplacées en provenance d’Ukraine. La Grèce, l’Autriche et l’Allemagne ont offert des masques, des désinfectants, du matériel de couchage, des tentes et des vêtements à la Slovaquie. Des équipes d’experts de la protection civile sont en route pour la Moldavie et la Pologne afin de soutenir les autorités. L’aide fournie par les Pays-Bas, la France et la Grèce a été acheminée en Moldavie le 3 mars, par l’intermédiaire du mécanisme de protection civile de l’UE, et les dons de la Suède, du Danemark, de la Finlande et de la Croatie sont en route. Janez Lenarčič, commissaire chargé de la gestion des crises, s’est rendu en Pologne le 2 mars et en Moldavie le 3 mars pour évaluer la situation sur le terrain.

Le commissaire Lenarčič a déclaré ce qui suit à ce propos: «Cette agression russe illégale et non provoquée contre l’Ukraine est une catastrophe humanitaire d’une ampleur que l’Europe n’avait plus connue depuis des décennies. Plus d’un million de personnes ont déjà fui vers les pays voisins, qui bénéficient d’un soutien sans précédent. Mais le nombre des personnes qui ont besoin d’une protection en Ukraine est encore plus élevé. Parmi les conditions essentielles pour répondre aux besoins de la population ukrainienne, la plus grande victime de cette guerre, il y a l’existence de couloirs humanitaires garantissant la libre circulation et la sécurité des civils ainsi que l’acheminement de l’aide humanitaire. Il est impératif que les civils soient protégés et que les travailleurs humanitaires puissent faire leur travail toute en sécurité et sans entrave, comme l’exige le droit humanitaire international.»

04/03/2022