D’après un communiqué de presse de la Commission européenne du 26 mai 2021

Mercredi 26 mai 2021, l’UE a augmenté de plus de 8 millions son aide humanitaire pour les populations les plus vulnérables en Palestine, ce montant est donc d’un total de 34,4 millions d’euros pour l’année en cours. Ce financement supplémentaire sera alloué à l’aide aux victimes des violences récentes. Le financement humanitaire de l’UE pour 2021 contribuera à protéger les Palestiniens les plus vulnérables, à apporter une aide vitale et à préserver la dignité humaine.

Vous pouvez retrouver la fiche sur la Palestine dans la page sur les interventions de l’UE pour la protection civile et aide humanitaire. Cette fiche explique en quoi consiste l’aide : 

  • Aide d’urgence de 8 millions
  • 200 000 euros destiné à aider le Croissant-Rouge palestinien à fournir une assistance immédiate en assurant des services médicaux d’urgence 24 heures sur 24, 7 jours sur 7 dans la bande de Gaza et en Cisjordanie, y compris Jérusalem-Est. 
  • 300 000 euros de soutien aux réfugiés palestiniens 
  • Contribution de l’Italie d’un montant de 500 000 euros.

Le commissaire chargé de la gestion des crises, Janez Lenarčič, s’est exprimé en ces termes:

«À la suite de l’annonce d’un cessez-le-feu, un accès humanitaire d’urgence est à présent indispensable, afin de soulager les souffrances des nombreuses victimes innocentes. Rien ne pourra rendre la vie aux nombreux civils qui ont péri dans ce dernier conflit — et nous sommes atterrés par la mort d’un si grand nombre d’enfants, dont 11 enfants à Gaza qui bénéficiaient d’un programme de soins aux victimes de traumatismes soutenu par l’UE. L’UE continue d’apporter un soutien essentiel aux programmes de protection, aux soins de santé, à l’éducation, à l’accès à l’eau potable et à la distribution d’aides en espèces. L’UE insiste sur le respect du droit humanitaire international et ne peut accepter que des civils soient déplacés de force ou que leurs habitations et leurs écoles soient démolies.»

Contexte de la crise et résumé des aides de l’UE : 

La crise de la COVID-19 a aggravé la situation humanitaire en Cisjordanie et dans la bande de Gaza, déjà affectées par des restrictions de déplacement antérieures à la pandémie de coronavirus. Les violences récentes ont entraîné la mort de 248 Palestinien-ne-s, parmi lesquels 66 enfants, dont certains bénéficiaient d’un programme humanitaire financé par l’UE (chiffres du 23 mai). Plus de 100 000 personnes à Gaza ont fui leur foyer et sont hébergées dans des écoles ou chez d’autres familles.

Sur les 2,5 millions de Palestiniens qui ont besoin d’une aide humanitaire, 1,57 million vivent sous bouclage dans la bande de Gaza, où les conditions de vie se sont rapidement détériorées au cours de l’année passée. Outre la création d’espaces d’enseignement sécurisés et de possibilités pour les enfants vulnérables, lUE intensifie son aide en espèces aux personnes les plus vulnérables.

En février 2021, les forces israéliennes ont confisqué et démoli plusieurs structures appartenant à des familles palestiniennes à Hamsa al-Foqa, dans le nord de la vallée du Jourdain, et ce, après une autre démolition d’envergure qui avait touché la même communauté au début du mois de novembre 2020. Des structures financées par l’UE et ses États membres ont été touchées dans les deux cas.

Outre le financement annoncé aujourd’hui, en réaction aux violences en Palestine et au nombre élevé de victimes civiles, la Commission européenne a reprogrammé un montant de 100 000 euros affecté aux actions en cours menées par l’Organisation mondiale de la santé pour répondre aux besoins urgents initiaux en matière de santé.

Le 21 mars 2021, l’Autorité palestinienne a lancé sa campagne de vaccination contre la COVID-19 après avoir reçu des vaccins par l’intermédiaire du mécanisme COVAX. L’UE et ses États membres comptent parmi les principaux contributeurs au mécanisme COVAX, à raison de plus de 2,2 milliards d’euros.

En Cisjordanie, l’UE et plusieurs États membres continuent de soutenir un consortium de partenaires humanitaires qui protège les communautés menacées par les démolitions, les expulsions et les violences de la part des colons, par une assistance juridique et matérielle. Les financements servent aussi à améliorer l’accès des élèves à l’enseignement, dans un contexte de violations persistantes du droit à l’éducation.

À la suite de la pandémie de COVID-19, l’UE a financé le dépistage dans les établissements de soins de santé, la fourniture de produits d’hygiène aux écoles et aux centres d’examen et l’amélioration de l’accès des communautés vulnérables à l’eau, à l’assainissement et à l’hygiène; elle a également intensifié les transferts d’espèces.

Pour soulager les souffrances des Palestiniens les plus vulnérables, l’aide humanitaire de l’UE soutient de nombreux partenaires — institutions spécialisées des Nations Unies et organisations non gouvernementales — chargés de la mise en œuvre dans les territoires palestiniens occupés. Depuis 2000, l’UE a fourni plus de 818 millions d’euros d’aide humanitaire pour répondre aux besoins fondamentaux de la population palestinienne.

 

27/05/2021