Jeudi 16 juin de 18h30 à 20h00

 

Une étude sur le jeu de la comparaison transnationale dans les médias et les discours politiques, à travers le cas de la pandémie de covid-19.

Confinement, fermeture des frontières nationales, déconfinement, couvre-feu, nombre de malades, de lits d’hôpitaux et de décès, coûts économiques, endettement, stratégie et rythme de vaccination, etc. : jamais États, dirigeants et populations d’Europe ne se sont autant scrutés les uns les autres… pour mieux se comparer. La pandémie de covid-19 et l’état de crise généralisé qu’elle a provoqué ont en effet généré une pratique frénétique de la comparaison entre territoires, à toutes les échelles et sous toutes les formes.

Dans cette étude minutieuse, Juliette Charbonneaux décrypte les mécanismes discursifs employés par les grands médias généralistes pour mettre en lumière les enjeux de cette fièvre comparatiste. Si, dans un premier temps, les rédactions françaises ont surtout cherché à se rassurer en distribuant bons et (surtout !) mauvais points aux pays voisins, l’auteure montre que, paradoxalement, cette crise inédite permettra peut-être de réinsuffler à la solidarité européenne la vigueur qui lui a si cruellement manqué lors des dernières décennies.

En présence de Juliette CHARBONNEAUX, maîtresse de conférences à Sorbonne Université, chercheuse au laboratoire Gripic du CELSA et autrice du livre « L’Europe face à l’épidémie », Éditons Les petits matins, 2022.

Le débat sera modéré par Pauline DUCAMP, journaliste, rédactrice en chef adjointe web BFM Business chez NextInteractive.

 

INSCRIPTION