En partenariat avec PPOOL

Evénement en ligne et gratuit – Les échanges se tiendrons en anglais

La construction d’un espace européen de l’enseignement supérieur (E.E.E.S.) a été officialisée à Vienne en 2010. Aussi appelé « processus de Bologne », cette initiative intergouvernementale lancée en Italie en 1999 a permis l’adoption d’une architecture commune des systèmes d’enseignement supérieur. De l’harmonisation BMD (bachelor – master – doctorat) aux célèbres ECTS, désormais connus de tous les étudiants, cet espace harmonisé et transparent s’est inscrit dans une démarche de développement de la mobilité étudiante et, bien sûr, d’attractivité de la zone Europe. Aux frontières plus larges que l’Union européenne, cette initiative compte depuis 2015 pas moins de 48 pays européens, adhérant à la Convention culturelle européenne et répartis sur l’ensemble du continent, de la Finlande à Chypre, et de l’Irlande à la Russie.

Quels sont les bénéfices et « limites » de cet espace qui a fait du domaine de l’enseignement supérieur un « marché », avec des aspects concurrentiels et des dynamiques dont on ne connait pas encore les finalités.

Quid de la qualité de l’enseignement public et privé depuis le lancement de cette démarche ? Quid de l’accessibilité des parcours, de leur ouverture sociale ?

INSCRIPTION