D’après un communiqué de presse de la Commission européenne du 29 juin : 

Contexte

Les restrictions de grande ampleur, instaurées depuis l’apparition de la pandémie de COVID-19 pour protéger la santé des citoyens, ont entraîné de graves difficultés économiques pour une grande partie des secteurs culturel et créatif, notamment pour les activités liées à des lieux et des visites, comme l’a confirmé le rapport annuel 2021 sur le marché unique. Ainsi, les exploitants de salles de cinéma de l’UE font état d’une baisse de 70 % des entrées en 2020, les salles de spectacle d’une baisse de 76 % de la fréquentation (64 % des recettes) et les musées ont perdu jusqu’à 75-80 % de leurs recettes (dans les régions très touristiques). La crise devrait avoir une incidence durable sur l’ensemble de la chaîne de valeur, la perception des redevances pour les auteurs et les artistes interprètes ou exécutants étant également affectée.

Depuis le début de la pandémie, la Commission a pris plusieurs mesures pour faire face aux conséquences de la pandémie sur les secteurs de la création et de la culture, en complétant et en soutenant les actions des États membres. Les mesures vont de la flexibilité accrue dans la mise en œuvre des programmes existants à la mise en place du cadre temporaire pour les aides d’État en passant par un financement supplémentaire au titre d’Europe créative et d’Erasmus+ en 2020. En mai 2020, la Commission a également lancé, en coopération avec le secteur, une plateforme intitulée Creatives Unite. Elle vise à aider les artistes, les artistes interprètes ou exécutants et les autres acteurs des secteurs de la culture et de la création à partager des informations et des initiatives pour faire face à la crise du coronavirus, et à échanger des idées en vue d’une réouverture durable.

La Commission a publié aujourd’hui des lignes directrices de l’UE visant à assurer la reprise en toute sécurité des activités dans les secteurs de la culture et de la création dans l’ensemble de l’UE. Alors que la situation épidémiologique s’améliore et que les campagnes de vaccination s’accélèrent, les États membres rouvrent progressivement les lieux et activités culturels. Les lignes directrices présentées aujourd’hui visent à fournir une approche coordonnée en fonction des spécificités nationales, régionales et locales. Elles devraient guider la conception et la mise en œuvre de mesures et de protocoles dans les pays de l’UE pour permettre la réouverture en toute sécurité et la reprise durable dans les secteurs de la culture et de la création.

Margaritis Schinas, vice-président chargé de la promotion de notre mode de vie européen, a déclaré à ce propos: «La culture a aidé la population à faire face aux conséquences du confinement et de la distanciation sociale. C’est maintenant à notre tour d’accompagner ces secteurs sur la voie de la réouverture. Nous avons besoin d’efforts coordonnés et sur mesure dans toute l’UE pour permettre au monde culturel de reprendre progressivement ses activités en toute sécurité et d’être mieux préparé aux crises futures. Les secteurs de la culture et de la création constituent de solides atouts européens. Ils sont importants pour la reprise durable de l’Europe, le renforcement de la résilience de la société européenne et, plus généralement, notre mode de vie européen.»

Mariya Gabriel, commissaire à l’innovation, à la recherche, à la culture, à l’éducation et à la jeunesse, a déclaré quant à elle: «Les secteurs et industries de la culture et de la création ont payé un lourd tribut depuis le début de la pandémie de coronavirus. Dans le même temps, la crise a mis en évidence leur importance pour notre société et notre économie. Grâce à l’augmentation du taux de vaccination, la levée progressive des restrictions, y compris dans le domaine de la culture, est en cours. L’objectif de ces lignes directrices est de faciliter la coordination des mesures prises par les États membres au niveau de l’UE. Une réouverture en toute sécurité des lieux culturels devrait aller de pair avec une série d’actions visant à assurer la reprise durable et la résilience de l’ensemble du secteur.»

Les lignes directrices de l’UE reposent sur l’expertise du Centre européen de prévention et de contrôle des maladies (ECDC) et sur des échanges avec le comité de sécurité sanitaire. Elles tiennent compte des différentes situations épidémiologiques dans les États membres et de leur évolution. Elles fournissent les indicateurs et critères (tels que la circulation virale, la couverture vaccinale, l’utilisation de mesures de protection, l’utilisation de tests et la recherche de contacts) qui doivent être pris en compte lors de la planification de la reprise de certaines activités.

Plus précisément, les lignes directrices recommandent les mesures et protocoles suivants:

  • La levée de toutes les restrictions devrait être stratégique et progressive, avec un nombre restreint de participants au début pour évaluer la situation épidémiologique;
  • Les établissements culturels devraient disposer d’un plan de préparation détaillant les protocoles d’action lorsque des cas de COVID-19 sont détectés;
  • Des informations ciblées et/ou des formations ad hoc devraient être mises à la disposition de l’ensemble du personnel des établissements culturels afin de réduire au minimum les risques d’infection;
  • La vaccination des personnes travaillant dans les établissements culturels devrait être encouragée afin d’assurer leur protection et celle du public;
  • Le public participant peut se voir demander la preuve d’un test COVID négatif et/ou d’une preuve de vaccination et/ou d’un diagnostic de la COVID-19 afin d’être admis sur place. En fonction de la circulation locale des variants, cette exigence peut être étendue aux individus vaccinés;
  • Les établissements devraient s’assurer que les coordonnées du public participant sont disponibles pour le cas où elles seraient nécessaires au traçage des contacts;
  • L’établissement doit mettre en place des mesures de protection ciblées: le maintien de la distanciation sociale chaque fois que c’est possible, une installation propre et accessible pour le lavage des mains, une ventilation appropriée et un nettoyage fréquent des surfaces. L’utilisation de masques faciaux par les participants est une mesure complémentaire importante.

Une série d’actions visant à assurer la reprise durable de l’ensemble du secteur devrait accompagner la réouverture des lieux culturels. Les mesures prises au niveau de l’UE complètent celles prises par les États membres et les secteurs concernés.

Les États membres sont invités à tirer pleinement parti de la facilité pour la reprise et la résilience pour investir largement dans ces secteurs et accroître leur capacité à s’adapter aux nouvelles tendances et à sortir de la crise.

La Commission a considérablement accru son soutien financier aux secteurs de la culture et de la création, avec près de 2,5 milliards d’euros au titre d’Europe créative et près de 2 milliards d’euros au titre d’Horizon Europe consacrés à des projets culturels, créatifs et inclusifs de 2021 à 2027.

À l’automne 2021, la Commission publiera un guide en ligne sur les financements de l’UE en faveur de la culture, qui couvrira tous les fonds européens existants que les États membres et les secteurs concernés peuvent utiliser.

01/07/2021