D’après un communiqué de presse de la Commission européenne du 20/11/2020

La Commission européenne a lancé en novembre un appel à propositions [EN] d’un montant de 3,9 millions d’euros pour soutenir les investigations transfrontières et aider à recenser et combattre les violations de la liberté de la presse et des médias. L’appel s’adresse notamment aux ONGs, organisations internationales et au monde universitaires. Les projets doivent associer des partenaires d’au moins 2 pays, avec des coordinateurs de projets établis dans l’UE. En effet, l’UE soutient plusieurs projets afin de contribuer et de renforcer le pluralisme, et la liberté des médias.

La date de dépôt des candidatures est fixée jusqu’au 20 janvier 2021.

 

Citations :

Mme Věra Jourová, vice-présidente chargée des valeurs et de la transparence, a déclaré ce qui suit à ce propos: «Plus que jamais, les journalistes sont confrontés à des menaces allant du harcèlement en ligne à des agressions physiques, de pressions politiques à l’insécurité de l’emploi. Lorsque des journalistes sont en danger, c’est la démocratie qui est menacée. C’est pourquoi nous finançons des projets qui soutiendront directement les journalistes qui en ont besoin par une assistance juridique et pratique et des subventions pour des investigations transfrontières».

Thierry Breton, commissaire au marché intérieur, a ajouté ce qui suit: «Je me félicite du lancement de cet appel qui, en plus de soutenir la collaboration journalistique sur des questions de société actuelles, contribuera à renforcer les compétences et le savoir-faire technologique des journalistes et favorisera l’innovation et la diversité dans la production et la diffusion des médias d’information.» L’appel vise, par exemple, à soutenir juridiquement et matériellement la formation des journalistes d’investigation, à promouvoir le partage de contenus, la co-création et la traduction de documents journalistiques d’intérêt général et à surveiller les violations de la liberté de la presse et des médias afin de garantir que le grand public et les institutions européennes reçoivent des informations fiables et complètes.

02/12/20