D’après un communiqué de presse de la Commission européenne du 14 juin 2021

La Commission a lancé lundi 14 juin, 11 nouveaux partenariats européens avec l’industrie. 

L’objectif ? Stimuler les investissements dans la recherche et l’innovation et de relever les grands défis en matière de climat et de durabilité, afin de faire de l’Europe la première économie neutre pour le climat et de concrétiser le pacte vert pour l’Europe. 

Conformément aux objectifs de la «double» transition écologique et numérique, les partenariats permettront également de concrétiser les ambitions numériques de l’UE pour la prochaine décennie, la Décennie numérique de l’Europe. 

Un budget de plus de huit milliards d’euros leur sera alloué au titre d’Horizon Europe, le nouveau programme de recherche et d’innovation de l’UE pour la période 2021-2027. Le total des engagements de financement, y compris ceux des partenaires privés et des États membres, s’élève à environ 22 milliards d’euros.

Cette masse critique de financement permet aux partenariats de rechercher des solutions innovantes à grande échelle, par exemple pour lutter contre les émissions des industries à forte intensité énergétique et des secteurs difficiles à décarboniser. La mise en commun des efforts, des ressources et des investissements à grande échelle dans le cadre des partenariats produira également des effets positifs à long terme, stimulera la compétitivité et la souveraineté technologiques européennes et créera des emplois et de la croissance.

Les onze partenariats européens sont les suivants:

  • Partenariat européen pour le nuage européen de la science ouverte. Déployer et à consolider d’ici à 2030 un environnement virtuel ouvert et fiable.
  • Partenariat européen pour l’intelligence artificielle, les données et la robotique. Pour tirer le meilleur parti de l’intelligence artificielle (IA), au bénéfice des citoyens et des entreprises.
  • Partenariat européen pour la photonique (technologies liées aux particules de lumière). 
  • Partenariat européen pour un acier propre — Fabrication d’acier à faible intensité de carbone.
  • Partenariat européen Made in Europe. Il sera le moteur de la primauté européenne en matière de fabrication durable en Europe, en appliquant les principes de l’économie circulaire (zéro déchet et autres), de la transformation numérique et d’une fabrication neutre pour le climat.
  • Partenariat européen Processes4Planet. Il a pour ambition de faire en sorte que les industries de transformation européennes occupent une position de premier plan à l’échelle mondiale en ce qui concerne l’objectif de neutralité climatique à l’horizon 2050.
  • Partenariat européen pour un environnement bâti durable centré sur les personnes (Built4People). Il a pour ambition de créer des environnements bâtis de haute qualité, à faibles émissions de carbone, économes en énergie et en ressources, tels que des bâtiments, des infrastructures, et davantage, ouvrant la voie à une transition durable.
  • Partenariat européen pour un transport routier à émissions nulles (2ZERO)Il vise à accélérer le développement de transports à émission nulle 
  • Partenariat européen pour une mobilité connectée, coopérative et automatisée.Accélérer la mise en œuvre de technologies et de services innovants, connectés, coopératifs et automatisés en matière de mobilité.
  • Partenariat européen pour les batteries: vers une chaîne de valeur industrielle européenne compétitive pour les batteries. Soutenir le développement d’un écosystème européen de recherche et d’innovation d’envergure mondiale dans le domaine des batteries 
  • Partenariat européen pour un transport par voie d’eau à émissions nulles. Il vise à permettre à l’UE de piloter et d’accélérer la transformation du transport maritime et fluvial.

La Commission a adopté aujourd’hui les protocoles d’accord en vue de lancer ces partenariats qui commenceront immédiatement leurs activités. Une cérémonie de signature des protocoles d’accord aura lieu lors des Journées européennes de la recherche et de l’innovation, le 23 juin.

Les onze partenariats pour lesquels des protocoles d’accord ont été adoptés aujourd’hui sont des partenariats européens dits «co-programmés», c’est-à-dire des partenariats entre la Commission et des partenaires essentiellement privés, mais parfois aussi publics. Ces partenariats se dérouleront entre 2021 et 2030. Les structures partenaires pourront ainsi participer aux derniers appels à propositions d’Horizon Europe et terminer leurs activités par la suite.

Le protocole d’accord constitue la base de la coopération dans le cadre d’un partenariat, car il précise ses objectifs, les engagements des deux parties et la structure de gouvernance. Les partenariats fournissent aussi à la Commission des contributions sur des sujets pertinents pour les programmes de travail d’Horizon Europe. 

Margrethe Vestager, vice-présidente exécutive pour une Europe adaptée à l’ère du numérique a notamment déclaré:

«La coopération est essentielle pour relever les défis de la transition écologique et numérique de l’Europe. Les technologies numériques sont les moteurs de cette transition vers une économie neutre pour le climat, circulaire et plus résiliente. Les onze partenariats que la Commission et l’industrie proposent ensemble aujourd’hui mobiliseront des ressources importantes, environ 22 milliards d’euros, afin que nous puissions mettre au point ensemble des outils technologiques, liés à l’intelligence artificielle, aux données, à la robotique et autres, qui nous permettront d’atteindre nos objectifs environnementaux et climatiques, afin d’avancer vers un avenir plus propre et plus sain.»

Vous pouvez lire l’intégralité du communiqué de presse ici

Ressources supplémentaires :

Partenariats européens

Fiche d’information

Infographie

15/06/2021