D’après un communiqué de presse de la Commission européenne du 31 mai 2021

La Commission a lancé fin mai une consultation publique sur d’éventuelles nouvelles mesures en matière d’écoconception et d’étiquetage énergétique pour les téléphones portables et les tablettes. Elle restera ouverte jusqu’au 23 aout 2021. 

Quel est l’objectif ? 

Elle permettra de recueillir les réactions de toutes les parties prenantes sur d’éventuelles nouvelles mesures, ainsi que des informations sur les habitudes, les préférences et les choix des utilisateurs en ce qui concerne l’achat, l’utilisation, la réparation et le recyclage des téléphones portables et des tablettes.

Résumé :

Cette initiative s’inscrit dans le cadre du plan d’action pour une économie circulaire de 2020 et est conforme aux objectifs du pacte vert pour l’Europe en matière d’utilisation efficace des ressources. Elle vise à faire en sorte:

  • – que les téléphones portables et les tablettes soient conçus pour être économes en énergie et durables
  • – que les consommateurs puissent facilement les réparer, les mettre à niveau et les entretenir
  • – que les appareils puissent être réutilisés et recyclés.

Les résultats de la consultation aideront la Commission à évaluer la pertinence des nouvelles mesures réglementaires afin de garantir que ces produits deviennent plus efficaces et plus durables sur le plan énergétique et plus faciles à réparer, à améliorer, à réutiliser et à recycler. 

 La Commission a publié il y a quelques semaines une étude préparatoire sur l’écoconception des téléphones portables, des smartphones et des tablettes, qui évalue en particulier la possibilité de proposer des exigences en matière d’écoconception et d’étiquetage énergétique pour ces groupes de produits.

La directive sur l’écoconception permet de fixer des exigences minimales pour les produits afin d’améliorer leur performance environnementale en ce qui concerne les aspects liés à la consommation d’énergie, à la consommation d’eau, aux niveaux d’émission ainsi qu’à l’efficacité des matériaux (économie circulaire). 

Avec le règlement sur l’étiquetage énergétique, cette législation garantit que les produits les moins performants ne peuvent pas être mis sur le marché de l’UE et donne aux consommateurs un simple instrument leur permettant de choisir en connaissance de cause les produits économes en énergie.

 

04/06/2021