D’après un communiqué de presse de la Commission européenne du 27 avril :

Lors du 8e dialogue ministériel UE-Chine sur la politique environnementale qui s’est tenu aujourd’hui, Virginijus Sinkevičius, commissaire chargé de l’environnement, des océans et de la pêche, et Huang Runqiu, ministre chinois de l’écologie et de l’environnement, ont reconnu l’ampleur de la crise de la biodiversité et se sont engagés à intensifier les actions en faveur de la protection, de la conservation et du rétablissement de la biodiversité et des écosystèmes. Cette rencontre précède la quinzième réunion de la Conférence des Parties à la Convention sur la diversité biologique (COP 15), qui doit se tenir en Chine en octobre. Le commissaire Sinkevičius et le ministre Huang Runqiu ont échangé sur ce qu’il convient de faire pour que la COP 15 soit une réussite et se sont mutuellement informés des mesures concrètes prises au niveau national.

Le commissaire Sinkevičius a déclaré à ce propos : « L’UE et la Chine sont confrontées à des défis environnementaux similaires, tout comme le reste du monde. Les menaces pesant sur la biodiversité, dont les pressions exercées sur les ressources naturelles limitées, les eaux et les océans, ainsi que la pollution nécessitent une gouvernance solide. Nous devons travailler ensemble et jouer un rôle moteur à l’échelle mondiale. Au cours de cette “super année pour la nature”, il est essentiel de parvenir à un accord collectif sur un cadre mondial ambitieux en matière de biodiversité pour l’après-2020, qui s’appuie sur des objectifs globaux et intelligents, des mécanismes solides de suivi et de réexamen et des moyens de mise en œuvre efficaces. »

Les deux parties ont discuté des manières de renforcer leur coopération sur un large éventail de questions environnementales aux niveaux national, régional et multilatéral. Une coopération constante entre l’UE et la Chine afin de relever des défis environnementaux urgents et partagés tels que la pollution, la déforestation, le problème des plastiques, la protection des océans, etc. est essentielle.

Les deux parties ont également reconnu l’importance de créer des circonstances favorables à une relance verte au lendemain de la pandémie de COVID-19. Le commissaire Sinkevičius a souligné le rôle essentiel de la stratégie de l’UE en faveur de la biodiversité à l’horizon 2030 [en anglais]. Dans l’optique de la future proposition législative de la Commission sur la déforestation, il a aussi fait part de son désir de collaborer avec la Chine afin de promouvoir des chaînes d’approvisionnement durables et sans déforestation à l’échelle mondiale. Il a également attiré l’attention sur l’adoption prochaine du plan d’action «zéro pollution» [en anglais] de la Commission.

30/04/2021