D’après un communiqué de presse de la Commission européenne du 07 juillet : 

Hier, mardi 06/07/2021 , Maroš Šefčovič, vice-président chargé des relations interinstitutionnelles et de la prospective, s’est rendu à Paris pour participer à la cérémonie de signature du protocole d’accord (MoU) pour mettre en œuvre l’académie de batteries EBA250, un partenariat public-privé sur les services d’apprentissage, couvrant l’ensemble de la chaîne de valeur des batteries.

Signé par l’EIT InnoEnergy, par Elisabeth Borne, la Ministre du travail, de l’emploi et de l’intégration, et par Agnès Pannier-Runacher, Ministre déléguée chargée de l’Industrie, le protocole d’accord constitue une autre étape concrète importante dans l’élaboration de la stratégie de l’UE en matière de compétences dans le secteur des batteries. Il permettra de former environ 150,000 personnes en France d’ici à 2025, contribuant ainsi à faire face à une pénurie de compétences prévue à l’échelle européenne. L’industrie elle-même estime que, d’ici à 2025, il pourrait manquer quelque 800,000 emplois dans l’ensemble de la chaîne de valeur des batteries.

À cette occasion, le vice-président Šefčoviča déclaré : « 2021 pourrait être une nouvelle année décisive pour l’Alliance européenne pour les batteries, notamment grâce à notre action collective résolue pour relever le défi des compétences qui se dessine rapidement. La nouvelle industrie des batteries requiert un nouvel ensemble de compétences. Les programmes de reconversion et de mise à niveau des compétences, tels que l’académie EBA250, contribueront donc à mettre les compétences en adéquation avec les besoins du marché du travail et à renforcer la dimension sociale de la reprise en Europe. Dans ce contexte, je suis heureux de constater que l’Europe reste un point d’accès mondial pour les investissements dans les batteries. D’ici à 2025, nous allons fabriquer chaque année suffisamment de cellules de batteries pour alimenter au moins six millions de voitures électriques. »

La mission de l’académie des batteries EBA250 consiste à mettre en place des programmes de formation et de requalification afin de fournir une main-d’œuvre hautement qualifiée à notre nouvel écosystème émergent de batteries dans tous les États membres. Avec la France, EIT InnoEnergy met déjà en œuvre l’académie EBA250 en Espagne, le premier protocole d’accord ayant été signé le 20 mai 2021, et prévoit de déployer le programme dans toute l’Europe en 2021.

07/07/2021