01/02/2021 : Cuba

Vous pouvez retrouver la réunion complète à la fin de l’article ↓

You can find the full meeting at the end of the article ↓

[English below]

La crise sanitaire du Covid-19 nous a obligé à revoir l’organisation du projet Happy EU. Afin de continuer les dialogues, nous avons mis en place des réunions individuelles avec les villes participantes par Zoom.

Le 1er février 2021, la Maison de l’Europe de Paris, représentée par Ursula, Monica et Kathleen, a discuté avec Jaime, représentant de la ville de Cuba.

Cette réunion a été l’occasion de faire un point sur l’avancée du projet et des possibles difficultés rencontrées par le partenaire. 

Le Covid et les mutations du virus ne permettent pas au projet Happy EU d’avoir un calendrier fixe mais ce n’est pas pour autant que l’exposition est reportée. La Maison de l’Europe de Paris garde son enthousiasme et encourage les villes partenaires en ces temps difficiles. En fonction de l’avancée de la vaccination en France comme dans les villes partenaires, il sera peut-être possible de se rassembler lors d’une réunion en présentiel fin 2021/début 2022.

Il est rappelé que d’ici fin février les choix des participants et les présentations doivent être envoyés à la Maison de l’Europe de Paris. Les descriptions demandées sont courtes : 5 ou 6 lignes qui permettent de souligner l’importance des valeurs européennes. Elles peuvent être écrites en portugais et en anglais. Comme le souligne Monica, garder la version originale permet de promouvoir les langues européennes. Une fois toutes les présentations communiquées, elles seront partagées aux villes partenaires. 

Jaime explique qu’il voudrait présenter des migrants de seconde génération venant de pays comme le Brésil, la Chine, la Roumanie et l’Angola… Il souhaite aussi présenter la population locale par des associations et un réseau de la région afin de souligner l’engagement de la communauté. Ursula explique qu’il est tout à fait possible de mettre en place ces deux idées. En effet, le choix des participants revient à la ville partenaire et est complètement libre du moment qu’il y a un lien avec les valeurs et les projets européens. Elle indique également que s’il manquait un participant, il est possible de choisir un.e membre de la mairie – comme c’est le cas pour une autre ville participante. 

Un point a été fait sur les photos. Elles doivent être de très bonne qualité puisqu’elles seront imprimées en grand format. Il est possible d’utiliser une photo déjà faite ou de faire appel à un photographe professionnel. Dans ce cas, il est demandé à la ville participante de demander un devis et de le transmettre à la Maison de l’Europe de Paris. 

Le cadre de la photo est libre et peut complètement s’adapter en fonction des personnalités et des activités  choisies. Quant au format, il sera discuté lors d’une prochaine réunion commune mais il semble d’ores et déjà dépendre du nombre de personnes sur la photo. Il faudrait donc plutôt préférer un paysage pour un groupe et un portrait pour une personne. Un même graphiste sera choisi par toutes les villes partenaires afin d’unifier les photos et les logos.

Les lieux de présentation de l’exposition seront discutés lors de la prochaine réunion commune. Il faudrait réfléchir à une solution si un confinement obligeait les mairies à fermer. Il peut être intéressant d’exporter le modèle de la ville de Vincennes avec le mur extérieur et l’utilisation de QR Code et des réseaux sociaux pour récolter les avis. 

Enfin, Jaime demande s’il est possible de créer un groupe WhatsApp afin de faciliter la communication et l’organisation entre tous partenaires de ce projet. Ce point sera discuté lors de la prochaine réunion commune. 

L’objectif à court terme est donc de transmettre les profils et les présentations à la Maison de l’Europe de Paris d’ici fin février. Par la suite, une réunion regroupant toutes les villes partenaires sera organisée afin de discuter des étapes suivantes.

Participants à la réunion :

  • Maison de l’Europe de Paris
    Ursula Serafin : Directrice de la Maison de l’Europe de Paris
    Monica Radu : Responsable CIED
    Kathleen Famer : Chargée de mission – CIED
  • Partenaire Cuba
    Jaime dos Reis Corbafo de Araújo 

[English]

01/02/2021 : Cuba

Covid-19 forced us to review the organisation of the Happy EU project. In order to carry on the discussions, we set up individual meetings with the participating cities through Zoom.

On 1st February 2021, the Maison de l’Europe de Paris, represented by Ursula, Monica and Kathleen, discussed with Jaime, representative of the city of Cuba.

This meeting was an opportunity to review the progress of the project and the potential difficulties faced by the partner.

Covid and the mutations of the virus do not allow the Happy EU project to have a fixed schedule, but it does not mean that the exhibition is postponed. The Maison de l’Europe de Paris keeps its enthusiasm and encourages the partner cities in these difficult times. Depending on the progress of the vaccination in France as well as in the other partner cities, it might be possible to gather in a face-to-face meeting at the end of 2021/beginning of 2022.

It is reminded that by the end of February the choices of participants and presentations should be sent to the Maison de l’Europe de Paris. The requested descriptions must be short: 5 or 6 lines that allow to underline the importance of European values. They can be written in Portuguese and English. As Monica points out, keeping the original version helps to promote European languages. Once all the presentations have been communicated, they will be shared with the partner cities. 

Jaime explains that he would like to introduce second generation migrants from different countries such as Brazil, China, Romania and Angola. He also wants to present the local population through associations and a network in the region in order to highlight the commitment of the community. Ursula explains that it is quite possible to realize these two ideas. Indeed, the choice of the participants is up to the partner city and is completely free as long as there is a link with European values and projects. She also points out that if a participant is lacking, it is possible to choose a member of the city council – as it is the case for another participating city. 

A point has been made on the photos. They must be of very high quality since they will be printed in large format. It is possible to use a photo already taken or to hire a professional photographer. In this case, the participating city is asked to request a quote and send it to the Maison de l’Europe de Paris. 

The frame of the photo is free and can be completely adapted according to the personalities and activities chosen. As for the format, it will be decided during a next common meeting but it seems to depend on the number of people in the photo. It would therefore be preferable to have a landscape for a group and a portrait for one person. The same graphic designer will be chosen by all the partner cities in order to unify the photos and logos.

The locations of the exhibition will be discussed during the next joint meeting. We also need to think about a back-up solution in the case that a lockdown forces the city halls to close. It may be interesting to export the model of the city of Vincennes with the outside wall and the use of QR Code and social networks to gather opinions. 

Finally, Jaime asked if it is possible to create a WhatsApp group in order to facilitate communication and organization between all partners in this project. This point will be discussed at the next joint meeting. 

The short term goal is to send the profiles and presentations to the Maison de l’Europe de Paris by the end of February. Thereafter, a meeting involving all partner cities will be organized to discuss the next steps

Meeting participants :

  • Maison de l’Europe de Paris
    Ursula Serafin : Director of the Maison de l’Europe de Paris
    Monica Radu :  Responsable of CIED
    Kathleen Famer : Task Officer – CIED
  • Partner Cuba
    Jaime dos Reis Corbafo de Araújo 

 

 

19/02/2021