D’après un communiqué de presse de la Commission européenne du 22 juillet :

La Commission a accordé un financement supplémentaire de plus de 56 millions d’euros à la France pour l’aider à faire face à l’impact économique et social de la pandémie de coronavirus et à stimuler une relance verte et numérique équitable. L’argent supplémentaire est accordé dans le cadre de REACT-EU pour compléter six programmes opérationnels (PO) du Fonds social européen (FSE), du Fonds européen de développement régional et du Fonds européen d’aide aux plus démunis (FEAD).

Le PO interrégional FEDER dans la région des pays de la Loire bénéficiera d’un montant additionnel de 6 millions d’euros. L’intégralité de ces allocations soutiendra le processus d’écologisation et la numérisation de l’économie. Par ailleurs, dans les territoires français d’outre-mer de la Guadeloupe et de Saint-Martin, le PO conjoint FSE et FEDER bénéficiera de 50,3 millions d’euros supplémentaires. Les nouveaux fonds soutiendront l’éducation et la formation des enfants et des étudiants, et contribueront à renforcer les compétences et à soutenir l’emploi des jeunes et des personnes occupant des emplois particulièrement touchés par la pandémie. À Saint-Martin, les financements supplémentaires permettront aussi des investissements dans la transition verte, le soutien au tourisme, la numérisation des services, dont l’éducation, et le renforcement du secteur de la santé.

REACT-EU fait partie de NextGenerationEU et fournit 50,6 milliards d’euros de financement supplémentaire (en prix courants) au cours de 2021 et 2022 aux programmes de la politique de cohésion. Les mesures visent à soutenir la résilience du marché du travail, l’emploi, les PME et les familles à faible revenu, ainsi qu’à jeter les bases d’une transition verte et numérique et d’une reprise socio-économique durable.

26/07/2021