Le centre Franco-Autrichien pour le rapprochement en Europe (CFA/ÖFZ) avec le soutient de ses partenaires organise une conférence-débat “La démocratie, pierre angulaire de la coopération européenne – Enjeux pour la France, les Balkans, et l’Europe” dans le cadre de l’initiative “la France dans les Balkans occidentaux : pour un engagement stratégique” et en amont de la Présidence française du Conseil de l’UE. 

La force de la démocratie en Europe réside en sa capacité à évoluer et faire face à des défis toujours nouveaux, à corriger ses faiblesses, mais aussi à reconnaitre son besoin insatiable de renouvellement, au fil des générations. En ces temps marqués par des crises multiples, c’est la vitalité des cultures démocratique qui est mise à l’épreuve. La montée des populismes et des mouvements révisionnistes, la volatilité des citoyens européens et l’étiolement des institutions garantes du bon fonctionnement de nos démocratie profitent chacun à leur manière des catastrophes humanitaires et sanitaires qui affaiblissent le Continent et des déséquilibres économiques et sociaux qui affectent nos sociétés.

Face à ce risque d’effacement s’impose la nécessité de renforcer nos cultures démocratiques, ou tout du moins, de résister aux tendances mortifères, manipulatrices et révisionnistes qui corrodent le fondement du projet européen. Cela passe en particulier par la coopération européenne entre sociétés et gouvernements à l’échelle du Continent, par l’enseignement critique de l’histoire, par l’éducation citoyenne européenne, par la lutte contre la désinformation, et plus généralement par l’engagement politique et diplomatique des pays souscrivant à cette vision aux côtés de forces sociétales progressistes, partout en Europe.

Il s’agit d’un vaste chantier, certes, mais dans lequel la France a sûrement une carte à jouer. La France, qui prendra la Présidence du Conseil de l’Union européenne en janvier 2022, a justement présidé le Comité des Ministres du Conseil de l’Europe entre mai et novembre 2019. Elle y a soutenu les travaux de l’Observatoire de l’enseignement de l’histoire en Europe. La France a par ailleurs signalé son ambition d’intensifier son engagement diplomatique, politique et sociétal dans les Balkans occidentaux, où cette question de l’enracinement

démocratique est particulièrement essentielle. Quel rôle la France peut-elle jouer sur la scène Europe pour renforcer la démocratie face aux défis qui l’ébranlent aujourd’hui ? Quel rôle peut-elle également jouer dans les Balkans occidentaux, où intensifier les efforts en la matière ?

Cette conférence, organisée dans le cadre de l’initiative « La France dans les Balkans – pour un engagement stratégique » en amont de la Présidence française du Conseil et dans le cadre de la Conférence sur l’avenir de l’Europe, traitera de ces questions et de bien d’autres encore. La discussion s’organiser autour des points suivants :
• La démocratie s’enseigne-t-elle par la coopération ? Quel rôle les institutions européennes peuvent-elles jouer dans la consolidation des démocraties en Europe ?
• Quelle vision intergénérationnelle l’Europe a-t-elle pour le raffermissement de sa démocratie ? Quel avenir pour le projet de l’élargissement des institutions européennes lancé après 1989 ?
• Quelles perspectives donner aux idéaux formés au cours de l’histoire moderne en vue de la constitution d’un patrimoine commun européen ?
• Pourquoi le processus d’intégration européenne ne parvient-il guère à consolider les démocraties dans les pays des Balkans occidentaux ?

Pour en savoir plus, cliquez ICI

INSCRIPTIONS