D’après le communiqué de presse du CESE du 15 juillet 2020

Le CESE récompensera jusqu’à 29 initiatives solidaires mises en œuvre dans l’UE et au Royaume-Uni pour lutter contre la COVID-19 et amortir ses effets dévastateurs

Le Comité économique et social européen (CESE) lance un prix de la solidarité civile, une distinction exceptionnelle ayant pour thème spécifique «La société civile contre la COVID-19», qui remplacera cette année sa manifestation phare qu’est le prix de la société civile.

Le prix de la solidarité civile récompensera des initiatives créatives et efficaces lancées par des particuliers, des organisations de la société civile et des entreprises privées qui ont apporté une contribution majeure à la lutte contre la crise de la COVID-19 et à ses conséquences graves et multiples, renforçant ainsi la solidarité européenne et contribuant à la création d’une identité européenne fondée sur des valeurs communes de l’UE.

Grâce à ce prix, le CESE entend renforcer la visibilité de ces initiatives, en sensibilisant l’opinion à leur impact et rendant ainsi hommage à toutes les personnes qui luttent contre le coronavirus en faisant preuve de courage, d’engagement, de solidarité et d’un incroyable sens des responsabilités.

Pour pouvoir participer, les candidats doivent soit résider, soit être établis dans l’UE. Les personnes qui résident au Royaume-Uni ainsi que les entreprises et les organisations de la société civile qui y sont établies peuvent également faire acte de candidature. Bien que la majorité de la population britannique ait voté en faveur du Brexit et que le pays soit en train de quitter l’UE, le CESE souhaite montrer qu’il n’a pas l’intention de rompre les liens avec la société civile de cet ancien État membre et qu’il souhaite, au contraire, maintenir des relations étroites avec elle.

Le CESE décernera jusqu’à 29 prix, pour un montant de 10 000 EUR chacun, à des initiatives menées sur le territoire de l’UE ou du Royaume-Uni. Vingt-sept de ces prix seront destinés à des projets mis en œuvre dans des États membres, un autre viendra récompenser un candidat britannique, et un dernier un projet ayant une dimension transfrontalière ou européenne.

Toutes les candidatures, y compris celles présentées par des entreprises à but lucratif, doivent être dépourvues de tout but lucratif et ne doivent pas être financées à plus de 50 % par des fonds publics.

Les initiatives doivent être directement liées à la COVID-19, viser spécifiquement à lutter contre le virus ou à en atténuer les conséquences. Elles doivent avoir déjà été mises en œuvre ou être toujours en cours. Sont également éligibles des projets qui ont été mis en place avant le début de la pandémie et qui ont été adaptés de manière à répondre rapidement aux nouveaux défis.

La date limite pour les candidatures est fixée au 30 septembre 2020 à midi. La cérémonie de remise des prix aura lieu lors de la session plénière du CESE de janvier 2021, à Bruxelles.

EN SAVOIR PLUS SUR LE PRIX DE LA SOLIDARITÉ CIVILE DU CESE

Le CESE – l’organe de l’UE qui donne la parole aux ONG, aux syndicats et aux organisations patronales au niveau de l’Union – a souligné à maintes reprises que la solidarité européenne et une action européenne concertée sont cruciales pour faire face à la COVID-19, pandémie à l’envergure sans précédent, ainsi que pour surmonter la crise économique et sociale que s’apprête à subir l’Europe et dont l’ampleur est inédite depuis la Seconde Guerre mondiale.

Dans le même temps, le CESE a mis l’accent sur le travail inestimable accompli, durant la crise, par la société civile européenne et par de nombreux particuliers. Beaucoup d’entre eux ont fait preuve, par diverses actions, d’une solidarité sans précédent avec les personnes les plus touchées par la crise. D’autres ont consenti d’immenses efforts pour compléter les mesures mises en place par les autorités des États membres. Certains ont pris part à la prévention et à la gestion des situations d’urgence et des catastrophes, en jouant un rôle crucial dans la lutte contre la pandémie et dans l’atténuation de ses effets.

Les initiatives proposées pour le prix peuvent couvrir un large éventail de sujets, et consister notamment en:

  • des actions liées à la santé, aux équipements médicaux, aux dispositifs médicaux, à l’assistance et aux soins;
  • des mesures temporaires visant à limiter les incidences immédiates de la crise liée au coronavirus et à répondre aux besoins urgents des groupes cibles;
  • des mesures spécifiques destinées à aider les personnes ou les groupes les plus démunis, défavorisés ou vulnérables (y compris les réfugiés), à les protéger de la maladie en elle-même et des conséquences de la crise;
  • des initiatives liées à la situation de groupes cibles spécifiques durant le confinement;
  • des initiatives visant à faire face aux conséquences de la crise sanitaire sur l’économie et l’emploi;
  • des initiatives destinées à soutenir la reprise de l’économie européenne ou de secteurs spécifiques une fois terminée la pandémie;
  • des initiatives ayant pour but d’améliorer la capacité de réaction en cas de récurrence de crises comparables à l’avenir.

 

Cette liste n’est pas exhaustive.

La liste complète des conditions de participation et le formulaire de candidature en ligne sont disponibles sur notre site internet à l’adresse suivante: www.eesc.europa.eu/civilsolidarityprize

En 2020, le prix de la solidarité civile est décerné par le CESE à la place de son emblématique prix de la société civile, qui récompense chaque année les organisations de la société civile et/ou les personnes dont les initiatives et les projets ont contribué de manière significative à promouvoir les valeurs communes qui renforcent la cohésion et l’intégration européennes. Ce prix annuel, contrairement au prix de la solidarité civile, ne récompense pas de projets mis en œuvre par des entreprises privées.

En 2019, la onzième édition du prix de la société civile du CESE était consacrée à l’émancipation des femmes et à la lutte pour l’égalité entre les hommes et les femmes.

 

 

Pour de plus amples informations, veuillez contacter:

L’unité de presse du CESE – Laura Lui
laurairena.lui@eesc.europa.eu

@EESC_PRESS

 

 

Le Comité économique et social européen est un organe institutionnel consultatif, établi en 1957 par le traité de Rome. Il compte 326 membres venus de l’Europe entière, qui sont nommés par le Conseil. Il assure la représentation des différentes composantes à caractère économique et social de la société civile organisée. Grâce à sa mission de consultation, ses membres, et donc les organisations qu’ils représentent, peuvent participer au processus décisionnel de l’Union européenne.

 

28/07/2020