Soulagement…

Le suspens a été long, mais finalement la raison l’a emportée. Le Conseil européen a enfin pris la décision dont les peuples d’Europe avaient besoin : le déblocage d’un financement par l’Union européenne, elle-même, du plan de relance économique absolument nécessaire à la suite de la pandémie. Une fois encore, le couple Franco-allemand a joué un rôle décisif et un hommage particulier doit être rendu à la chancelière Angela Merkel car elle a dû faire face à des traditions opposées dans son propre pays et dans son propre parti.

Il reste évidemment beaucoup à faire et notamment de la part des pays qui, à l’évidence, sont les plus demandeurs de crédits européens. Ce n’est pas parce qu’ils sont les plus en difficulté qu’ils doivent toujours compter sur la solidarité des autres.

Mais, aujourd’hui, saluons, la leçon politique, sociale et humaniste qui nous est donnée.

Catherine Lalumière

Présidente de la Maison de l’Europe de Paris