Le 14 septembre dernier, la présidente de la Commission européenne Ursula von der Leyen a tenu devant le Parlement européen son Discours sur l’état de l’Union. A l’occasion de ce discours annuel, la Commission a dressé le bilan de l’année écoulée et annoncé aux députés européens les grandes priorités à venir. L’allocution, suivie d’un débat permettant à chaque groupe politique de questionner la présidente, est l’événement incontournable de la rentrée politique.

Ce discours programmatique a été institué par le Traité de Lisbonne et prononcé pour la première fois en 2010, mais ses racines remontent au discours du Trône de la monarchie constitutionnelle britannique et au State of the Union Address américain.

 

> Solidarité européenne avec l’Ukraine

Cette année, la guerre en Ukraine, aux portes de l’Europe, était au cœur des préoccupations. La première dame d’Ukraine, Olena Zelenska, était d’ailleurs l’invitée d’honneur. Ursula von der Leyen a réaffirmé le soutien indéfectible de l’Union européenne à l’Ukraine. Elle a salué le courage du peuple ukrainien résistant à l’agresseur russe. Outre son aide humanitaire et financière à l’Ukraine aujourd’hui, l’Union européenne participera à la reconstruction de l’Ukraine, notamment des écoles. La présidente de la Commission a également fait part de sa volonté d’intégrer l’Ukraine au marché unique. De surcroît, Ursula von der Leyen a appelé les européens à rester unis face aux crises actuelles et a souligné la réactivité dont l’Europe avait fait preuve pendant la pandémie. Elle a rendu hommage à la reine Elizabeth II et a repris ses mots : « Nous réussirons – et ce succès appartiendra à chacun d’entre nous ».

Face à la crise énergétique, la présidente de la Commission a proposé une réforme profonde et globale du marché de l’électricité. L’Union s’associera à des partenaires fiables, tels que la Norvège, l’Algérie et les Etats-Unis pour s’approvisionner en énergies fossiles et se libérer du gaz et du pétrole russes. Une stratégie sera élaborée pour garantir l’indépendance de l’Union vis-à-vis des matières premières. Ursula von der Leyen a également proposé de plafonner les superprofits des entreprises de l’énergie. La Commission souhaite mettre en place des mesures pour accompagner les PME et les citoyens face à l’inflation. En matière environnementale, Ursula von der Leyen a annoncé la création d’une Banque européenne de l’hydrogène. L’Union travaillera aussi à la conclusion d’un accord mondial ambitieux pour la nature à la conférence des Nations unies sur la biodiversité et à la COP27.

> Les grandes réformes proposées par la Commission

La Commission aimerait réformer les règles budgétaires, afin de permettre plus de flexibilité à chaque Etat membre. Ursula von der Leyen souhaite aussi réformer les règles relatives à l’immigration, en s’inspirant de l’accueil que l’Union européenne a accordé aux réfugiés ukrainiens cette année. Selon elle, l’Union doit se doter d’un mécanisme efficace, permanent, rapide et juste. Ce mécanisme doit permettre une répartition solidaire entre Etats membres.

La Commission veut faire de 2023 l’année européenne des talents en investissant dans la formation pour tous.

La présidente de la Commission européenne a adressé un message d’ouverture aux Etats des Balkans occidentaux, à l’Ukraine, à la Moldavie et à la Géorgie : « Votre avenir est au sein de notre Union, et notre Union n’est pas complète sans vous ! » et est aussi favorable à la création d’une Communauté politique européenne.

> Démocratie européenne

Enfin, Ursula von der Leyen a fait de la démocratie européenne l’un des enjeux principaux pour l’avenir de l’Union. Elle a insisté sur la défense de notre démocratie contre la corruption et les ingérences étrangères. La Commission compte maintenir la conditionnalité des aides européennes au respect de l’Etat de droit. En ce qui concerne la démocratie participative, elle veut exploiter l’initiative sur la santé mentale née de la Conférence sur l’avenir de l’Europe. Ursula von der Leyen souhaite aussi inscrire la solidarité intergénérationnelle dans les traités et a ouvert la voie à l’organisation d’une nouvelle Convention citoyenne.

 

Ainsi, ce discours dresse pour l’Union européenne le contour des enjeux à venir.

 

Retrouvez le discours en intégralité sur le site officiel de la Commission européenne.

 

Article rédigé par le Centre Europe Direct de la Maison de l’Europe de Paris et publié en partenariat avec Voix d’Europe le 22/09/2022.