x

xxxx

La Maison de l’Europe de Paris a ses locaux au 29 avenue de Villiers, dans le 17e arrondissement de Paris, au sein de l’Hôtel particulier Haviland.

C’est en 1880 que Charles Edward Haviland, porcelainier de Limoges, commande la construction de cet hôtel particulier. Il s’adresse à cet effet à un homme qui suscite son admiration : Jules Février. Architecte de l’Hôtel Gaillard, véritable chef d’oeuvre situé à proximité de l’avenue de Villiers, Jules Février sera à l’origine de nombreux hôtels particuliers sur la plaine Monceau.

Situé au cœur d’un quartier historique, à proximité du parc Monceau, poumon du 17ème arrondissement, l’historique de cet Hôtel particulier fait écho aux missions de la Maison de l’Europe de Paris, dont il est le siège depuis 2017.

 

> > > L’Hôtel Haviland, lieu de tournage < < <

Charles Haviland n’est pas le seul à avoir succombé au style architecturale des hôtels particuliers construit par Jules Février. L’Hôtel Haviland suscite régulièrement la curiosité de metteurs en scène et s’est à plusieurs reprises transformé en lieu de tournage.

♦ Dominique Tran réalise son premier court métrage sur la thématique “Women empowerment” pour le Mobile Film festival 2020

Dominique Tran a pris possession pendant quelques heures des bureaux de notre Centre d’information Europe Direct afin de réaliser son court métrage sur le thème du “Women Empowerment” pour le Mobile Film festival 2020.

“J’ai voulu parler d’un sujet grave et actuel concernant les appels téléphoniques que les femmes passent aux autorités. Beaucoup de femmes battues qui entreprennent d’appeler un jour la police, sont confrontés à la peur des représailles. J’ai voulu montrer l’impuissance de la police face à ces appels à l’aide de plus en plus nombreux. Avec le confinement du Covid 19 en France, le nombre d’appels téléphoniques concernant les violences conjugales se sont multipliés. Par peur de se faire battre, beaucoup de femmes ont utilisé des messages codés lors de leurs appels à la police. L’impuissance des deux côtés et le fait que le film se termine mal montre la réalité actuelle et je voudrais à travers mon film, dénoncer ce fléau qui devient de plus en plus courant. ”

 

♦ Frédéric Tellier et Gilles Lellouche s’invitent pour le tournage du film “Goliath”

En septembre 2020, les équipes de Frédéric Tellier ont investi nos locaux pour le tournage du film “Goliath” ! Des scènes de Patrick, obscur et solitaire avocat parisien spécialisé en droit environnemental,  joué par Gilles Lellouche, ont notamment été tournées dans le bureau de notre présidente Catherine Lalumière !

Le film relate les destins de France, professeure de sport le jour, ouvrière la nuit et militante ; Patrick, obscur et solitaire avocat parisien spécialisé en droit environnemental ; et Mathias, lobbyiste et homme pressé. Les trois personnages, joués respectivement par Emmanuelle Bercot, Gilles Lellouche et Pierre Niney, vont voir leurs destins bouleversés et entremêlés par l’acte terrible d’une agricultrice désespérée.

♦ Francis Lettelier s’invite pour la promotion de “Nous les Européens” sur France 3

En 2019, François Letellier et ses équipes de tournage de France 3 ont pris place dans les locaux de la Maison de l’Europe de Paris pour la promotion de  “Nous les Européens” !

« Nous, les Européens », c’est le nouveau magazine hebdomadaire de 26’ consacré à l’Europe, présenté par Francis Letellier et diffusé sur France 3 le dimanche à 10h45. A travers ses reportages et ses chroniques, “Nous les Européens”  parle d’Europe, mais surtout des personnes qui font l’Europe, et de toutes les initiatives positives et inspirantes qui fleurissent sur notre continent. 

♦ Oliviers Assayas installe ses caméras pour le tournage de “Doubles vies”

En 2017, la Maison de l’Europe de Paris a accueilli à l’hôtel Haviland l’équipe de tournage de Doubles vies mis en scène pas Olivier Assayas. Guillaume Canet, Juliette Binoche, ou encore Vincent Macaigne se sont ainsi succédés dans nos bâtiments, de l’escalier d’honneur en bois massif desservant les étages, au bureau de notre Présidente.

Le film relate l’histoire d’Alain, la quarantaine, à la tête d’une célèbre maison d’édition où son ami Léonard, écrivain bohème publie ses romans.