Le Prix de littérature de l’Union européenne est décerné chaque année à des nouveaux auteurs émergents. Lancé par la Commission européenne en 2009 et soutenu par le programme Europe créative, le prix de littérature de l’Union européenne est organisé en partenariat avec l’industrie du livre. Il récompense les talents littéraires des quatre coins de l’Europe.

Le prix souligne la richesse de la littérature européenne contemporaine et met en lumière le riche patrimoine culturel et linguistique de l’Europe. Le concours est ouvert aux pays impliqués dans l’Europe créative. Des jurys nationaux composés d’éditeurs, de libraires, d’auteurs et de critiques sélectionnent les lauréats de chacun des pays participants. Chaque gagnant recevra un prix de 5 000 euros.

Les lauréats de cette année sont :

Nathalie Skowronek (Belgique), Lana Bastašić (Bosnie-Herzégovine), Maša Kolanović (Croatie), Stavros Christodoulou (Chypre), Asta Olivia Nordentoft (Danemark), Made Luiga (Estonie), Matthias Nawrat (Allemagne), Shpëtim Selmani (Kosovo), Francis Kirps (Luxembourg), Stefan Bošković (Monténégro), Petar Andonovski (Macédoine du Nord), Maria Navarro Skarange (Norvège) et Irene Solà (Espagne).

Margaritis Schinas, vice-président chargé de la promotion de notre mode de vie européen, a déclaré : « (…) Aujourd’hui, nous nous réunissons en Europe pour offrir à certains de nos meilleurs auteurs émergents le tremplin qu’ils méritent pour grandir et enrichir nos vies et nos sociétés. »

Mariya Gabriel, commissaire à l’innovation, à la recherche, à la culture, à l’éducation et à la jeunesse, a déclaré : « La lecture est un moyen puissant de ressentir des émotions fortes, d’être transporté dans un univers différent dans le temps et l’espace, de découvrir, vivre des choses nouvelles à travers des personnages de fiction. Elle nous ouvre et nourrit l’esprit. L’Union européenne est pleine de talents qui méritent notre soutient. Félicitations à tous les lauréats du Prix européen de littérature de cette année. »

 

Pour plus d’informations, cliquez ici

 

D’après un communiqué de presse de la Commission européenne