La Commission européenne s’associe au Fonds européen d’investissement, qui fait partie du Groupe Banque européenne d’investissement (BEI), pour lancer  le Fonds BlueInvest doté d’une enveloppe de 75 millions d’euros.

La Banque européenne d’investissement (BEI) est l’institution de prêt à long terme de l’Union européenne, dont les États membres sont les actionnaires. Elle accorde des financements à long terme en faveur d’investissements viables, afin de favoriser la réalisation des objectifs des politiques de l’Union européenne.

Lors de la conférence BlueInvest Day organisée à Bruxelles, Madame Emma Navarro, vice-présidente de la BEI, et M. Virginijus Sinkevičius, commissaire chargé de l’environnement, des océans et de la pêche, ont lancé un fonds de placement en faveur de l’économie bleue.

Virginijus Sinkevičius, commissaire chargé de l’environnement, des océans et de la pêche, a déclaré à ce sujet: «Si les océans sont les premiers à être touchés par le changement climatique, ils renferment également de nombreuses solutions pour faire face à l’urgence climatique dans chaque secteur de l’industrie maritime, de la pêche et de l’aquaculture à l’énergie éolienne, houlomotrice et marémotrice offshore, la biotechnologie bleue et bien d’autres domaines en lien avec l’innovation.»

Mme Emma Navarro, vice-présidente de la BEI et responsable de l’économie bleue, s’est exprimée en ces termes: «Les océans sont indispensables à la vie sur terre. Mais ils sont menacés et doivent être protégés. C’est pourquoi nous mettons au point des solutions de financement innovantes pour soutenir l’économie bleue. (…) Il constitue un nouveau partenariat important entre le FEI et la Commission européenne. »

Le Fonds BlueInvest sera géré par le Fonds européen d’investissement et fournira des financements à des fonds de placement sous-jacents qui visent et soutiennent stratégiquement l’économie bleue innovante. Le FEI fait partie du Groupe Banque européenne d’investissement. Sa principale mission est de soutenir les microentreprises et les PME européennes en leur facilitant l’accès aux financements. Ce secteur peut en effet jouer un rôle important dans le processus de transformation vers une économie neutre en carbone d’ici 2050, ambition posée dans le Pacte vert pour l’Europe.

Le nouveau programme bénéficie du soutien du Fonds européen pour les investissements stratégiques (EFSI), qui constitue le pilier financier du plan d’investissement pour l’Europe.

L’économie bleue désigne les activités économiques liées aux océans, aux mers et aux côtes. Elle englobe toutes les entreprises qui produisent des biens ou des services contribuant à l’économie maritime, qu’elles opèrent dans le milieu marin ou à terre. L’économie bleue comprend bon nombre d’initiatives et d’entreprises prometteuses en phase de démarrage qui, dans bien des cas, sont issues de programmes de Recherche et Développement financés par l’Union européenne. Ces entreprises mettent au point des solutions en rapport avec les énergies renouvelables, les produits de la mer durables, la biotechnologie bleue, l’informatique maritime, et bien davantage encore.

Le Fonds du nouveau programme est complété par la plateforme BlueInvest de la Commission européenne, qui vise à stimuler la propension à investir des entreprises en phase de démarrage, des PME et des entreprises en expansion, ainsi qu’à faciliter leur accès aux financements. Par l’intermédiaire du Fonds européen pour les affaires maritimes et la pêche, la Commission finance également un programme de subventions doté de 40 millions d’euros supplémentaires, destiné à aider les PME de l’économie bleue à développer et à commercialiser de nouveaux produits, technologies et services innovants et durables.

Alain Godard, directeur général du FEI, a quant à lui déclaré: «Les océans offrent un potentiel de croissance économique immense, mais il faut que cette croissance soit durable. Les investissements dans le secteur de l’économie bleue que nous avons signés aujourd’hui montrent comment, dans l’Union européenne, des fonds publics peuvent être déployés dans le but d’attirer les investissements privés et de catalyser le développement du secteur. Je suis heureux que nous puissions à présent lancer le Fonds BlueInvest qui, combiné à des capitaux privés supplémentaires, contribuera à faire avancer le programme de l’Europe dans le domaine de l’économie bleue.»

D’après un communiqué de presse de la Commission européenne