Lettre d'information

Pour vous inscrire à la lettre d'information

Saisissez votre adresse email :

Recopier le code de sécurité (ci-dessus) :

OK
Adhérez et soutenez la Maison de l'Europe Votre avis nous intéresse
Accueil > Europe Direct > Actualités Européennes > En Pologne, la plus vieille forêt d'Europe est menacée < Page Précédente

En Pologne, la plus vieille forêt d'Europe est menacée

La Maison de l'Europe | En Pologne, la plus vieille forêt d'Europe est menacée

La forêt de Bialowieza, la plus ancienne et la mieux préservée d'Europe, subit depuis mars 2016 un abattage important. Le 20 novembre 2017, la Cour de Justice européenne a menacé la Pologne d'une astreinte de près de "100 000" euros par jour si l'exploitation des bois de la forêt de Bialowieza ne cessait pas. 

 

Un site reconnu par l'UNESCO

 

Inscrite au patrimoine mondial de l'UNESCO depuis 1979, la forêt de Bialowieza est située à l'Est de la Pologne, à cheval sur la frontière avec la Biélorussie. Vaste massif composé de conifères et de feuillus, recouvrant une superficie de 141 885 hectares, la forêt de Bialowieza abrite une biodiversité riche et caractéristique des forêts mixtes d'Europe centrale. Selon l'Unesco Bialowieza accueille une faune diverse dont 59 espèces de mammifères, plus de 250 espèces d’oiseaux, 13 amphibiens, 7 reptiles et plus de 12 000 espèces d’invertébrés. 

 

Mais la forêt Bialowieza est surtout connue pour être le lieu de vie de près de 900 bisons d'Europe ce qui représente 25% de la population mondiale de cette espèce. Des bisons, qui évoluent dans un des écosystèmes les plus riches du continent autour de prairies humides et de vallées fluviales particulièrement dense en bois mort. 

 

Ce classement par l'UNESCO, qui fut étendu à la partie biélorusse de la forêt en 1992, entraine nécessairemment certaines conditions d'exploitation, de gestion et de préservation pour la Pologne et la Biélorussie. La forêt de Bialowieza a été classé site Natura 2000, et fait partie des sites naturels ayant "l’empreinte humaine la plus limitée d’Europe " selon Dariusz Gatkowski, de WWF Pologne dans Libération

 

Un bras de fer entre l'Union européenne et la Pologne

 

Or depuis mars 2016 Bialowieza est au coeur de tensions juridiques et environnementales entre l'UE et le gouvernement polonais. A l'origine du conflit, le rappelle Le Monde, un plan controversé permettant de développer l'exploitation du bois dans la forêt et décidé par le ministre polonais de l'environnement, Jan Szyszko. Une décision jugée illégale par la Commission européenne qui a porté l'affaire devant la justice européenne après avoir été alerté par des organisations écologistes polonaises. 

 

Le 27 juillet dernier la Cour de Justice de l'Union européenne ordonnait ainsi la suspension immédiate de l'abattage dans la forêt de Bialowieza. Une mesure dont se défendait le gouvernement polonais assurant que les opérations menées à Bialowieza ont seulement pour objectif d'assurer la sécurité dans la forêt en combattant la prolifération d'insectes xylophages, et qui en fait donc des mesures d'exception qui ne sont pas punies par la législation européenne. 

 

Pourtant ce 20 novembre, dans une nouvelle ordonnance, la Commission a confirmé sa décision rendue en juillet appelant la Pologne a "cesser immédiatement les opérations de gestion forestière active dans la forêt de Bialowieza".  Selon l'AFP, La justice européenne a par ailleurs menacé le gouvernement polonais d'une astreinte d'au moins 100 000 euros par jour si l'exploitation du bois de la forêt de Bialowieza ne cessait pas. Elle a également demandé à la Pologne de  « communiquer à la Commission, au plus tard quinze jours à compter de la notification de l’ordonnance, toutes les mesures qu’elle aura adoptées afin de la respecter pleinement ». Elle devra préciser « de manière motivée les opérations de gestion forestière active en cause qu’elle prévoit de poursuivre en raison de leur nécessité pour assurer la sécurité publique » (Le Monde)

 

De son côté la Pologne se défend toujours de pratiquer un abattage excessif. Elle justifie ces mesures d'exploitation du bois de Bialowieza comme nécessaires pour la sécurité publique. "La Pologne respecte la loi à 100%" a déclaré M. Szyszko. En parallèle, depuis l'été 2017, les militants de Greenpeace et d'autres organisations de protection de l'environnement multiplient les actions de blocages des engins forestiers utilisés pour la coupe des arbres. (Le Point). 

La Maison de l'Europe - 29 avenue de villiers, 75017 Paris
Tél. : 33(0)1 44 61 85 85 - Fax : 33(0)1 44 61 85 95
Powered by Walabiz