Lettre d'information

Pour vous inscrire à la lettre d'information

Saisissez votre adresse email :

Recopier le code de sécurité (ci-dessus) :

OK
Adhérez et soutenez la Maison de l'Europe Votre avis nous intéresse
Accueil > Europe Direct > Actualités Européennes > Erasmus+: Le projet le plus concret de l'Europe selon les Français< Page Précédente

Erasmus+: Le projet le plus concret de l'Europe selon les Français

La Maison de l'Europe | Erasmus+: Le projet le plus concret de l'Europe selon les Français

Trente ans après sa naissance, Erasmus a bien changé. Intitulé Erasmus+ depuis 2014, le programme de mobilité européen a su s’ouvrir à différents publics. Le projet fait partie des actions de l'Union européenne les plus plébiscitées par les Français.

 

 

 

L’Agence Erasmus+ France/Education Formation a fait appel à BVA, institut d’études et de sondages, afin de mesurer la notoriété, l’image et l’intérêt du programme Erasmus+ auprès des Français. Cette enquête s’inscrit dans le cadre des 30 ans d’Erasmus+ en 2017. Quelles sont les cinq informations principales à retenir de ce sondage?

 

 

1. Erasmus devient le programme le mieux associé aux progrès concrets apportés par l’Union européenne

 

Interrogés sur les programmes et actions synonymes de progrès concrets apportés par l’Europe, les Français citent le programme Erasmus comme le premier facteur de progrès concrets (16%). Erasmus passe donc de la 3e à la 1ère position en 3 ans. À côté de cela, des initiatives phares comme l’Euro, la PAC (politique agricole commune) ou encore la libre circulation ne sont cités que par 1 Français sur 10.

 

 

 

Une majorité de répondants estiment qu’il existe un déficit de communication de la part des acteurs de l’Union européenne sur leurs actions et réalisations, déficit en partie comblé par les médias, premier vecteur d’information. Toutefois la couverture médiatique sur les questions européennes n’est jugée satisfaisante que par 50% des Français, et ce malgré une campagne présidentielle au sein de laquelle l’Europe a, exceptionnellement, trouvé une certaine place.

 

Interrogés sur l’avenir et la relance du projet européen, les Français souhaitent que les actions se concentrent sur les domaines de l’économie (52%), de l’emploi et des compétences professionnelles (48%) où Erasmus+ joue un rôle utile grâce à la coopération internationale.

 

 

2. Erasmus, une notoriété en hausse et des atouts largement reconnus

 

En 2017, Erasmus est connu au moins de nom par 88% des Français âgés de 15 à 65 ans (une nette progression par rapport à 2014) avec une connaissance plus solide chez les jeunes âgés de 15 à 29 ans (91%). 

 

 

À la bonne notoriété d’Erasmus s’ajoute une très bonne image: Les trois quarts des répondants associent au programme des caractéristiques comme la convivialité et l’ouverture culturelle, la capacité d’adaptation et l’ouverture d’esprit, ou encore une meilleure employabilité.

 

 

 

3. Erasmus+, un programme élargi partiellement identifié

 

En 2014, Erasmus est devenu Erasmus+. Si 4 répondants sur 10 déclarent connaître au moins de nom le programme Erasmus+, en particulier les jeunes âgés de 15 à 29 ans (46%), seuls 13% le connaissent "bien", 74% savent que la maitrise de la langue du pays d’accueil n’est pas obligatoire et 61% connaissent la possibilité de partir dans le monde entier. Mais 54% des Français pensent encore qu’Erasmus+ ne concerne que les étudiants.

 

 

 

4. Les Français adhèrent à l’élargissement d’Erasmus+ à de nouveaux publics

 

Le programme Erasmus+ rencontre une véritable adhésion de la part des Français qui adhèrent aux différents publics auxquels il s’adresse. Apprentis, salariés dans le cadre d’une formation professionnelle, enseignants et formateurs arrivent sur le podium des publics les plus pertinents pouvant bénéficier du programme.

 

 

 

5. Les 15-29 ans souhaitent plus d’Europe dans leur quotidien

 

L’enquête révèle que les Français revendiquent une certaine proximité avec l’Europe. En effet, près des deux tiers des répondants revendiquent leur identité européenne (65%).Une majorité attend une présence plus forte de l’Europe dans leur quotidien (59%), en particulier les jeunes Français de 15 à 29 ans (67%).

Ils sont 79% à être prêts à apprendre une langue étrangère et découvrir une autre culture en Europe et 63% à étudier dans un autre pays ou y travailler (57%).

 

Article rédigé par le Centre d'Information Europe Direct de la Maison de l'Europe de Paris et publié par France-Soir le 27/06/2017

 

 

Télécharger l'article en format PDF

 

La Maison de l'Europe - 29 avenue de villiers, 75017 Paris
Tél. : 33(0)1 44 61 85 85 - Fax : 33(0)1 44 61 85 95
Powered by Walabiz